En m’intéressant au minimalisme, je me rends compte qu’il y a certaines approches qui ne me correspondent pas. Chacun a son minimalisme. Je respecte le cheminement et la voie que chacun a choisie. Dans cet article, je partage avec toi mon minimalisme.

 

Consommation

On pourrait croire qu’en étant minimaliste, on arrêterait de consommer. Pour ma part, le minimalisme n’est pas contre la consommation, mais contre la consommation irréfléchie et inutile. L’important est de trouver un équilibre dans ce qu’on achète. Je fais davantage attention et j’essaie de me poser les bonnes questions avant d’acheter quelque chose.

Les choses qui m’apportent de la joie, je continue à les acheter. Je continue, par exemple, à m’acheter régulièrement des livres. Etre minimaliste signifierait s’acheter moins de livres ? Je ne pense pas. Si c’est quelque chose qui m’apporte du bonheur, je l’achète.

Le tout est de rester maître de sa consommation et non pas d’en devenir l’esclave. Cela ne doit pas être un loisir ou un passe-temps. Quand je consomme, je dois vraiment faire en sorte de n’acheter que ce dont j’ai besoin ou qui m’apporte de la joie.

Quelque chose d’important à avoir en tête, c’est qu’en consommant, j’échange mon temps contre des objets. L’argent dépensé est du temps travaillé à le gagner (il y a un article là-dessus). Alors réfléchissons à deux fois avant de dépenser notre argent.

Le minimalisme ce n’est pas arrêter de consommer.

 

Chez soi

Quand on devient minimaliste, on commence généralement par son chez-soi. On essaie de se débarrasser du maximum de choses pour avoir un intérieur plus clair et épuré.

Mais rendre son intérieur plus clair ne veut pas nécessairement dire avoir un appartement qui ne contient plus aucune décoration ni aucun objet. Je respecte et j’admire les personnes, comme Fumio Sasaki (voir la vidéo en-dessous), qui ont réussi à se débarrasser de presque tous leurs objets. C’est son approche du minimalisme. Personnellement, j’aurais du mal à vivre dans un appartement où je n’aurais presque rien.

Mon chez-moi doit m’apporter bien-être et confort. Je veux qu’il soit beau et accueillant. Je possède donc des objets, mais uniquement des objets qui sont beaux et importants pour moi. Là encore, l’important est de trouver un équilibre.

Le vide permet de mettre en valeur les objets, d’où l’intérêt de se débarrasser de ce qui est superflu. Ce qui est beau, sera encore plus beau s’il n’est pas entouré d’une masse de choses sans intérêt. Et être entouré de trop de choses procure une fatigue et un stress non négligeable. Faisons en sorte de vivre dans un environnement qui nous procure calme et sérénité.

Lorsqu’on parle d’intérieur minimaliste, je me suis rendu compte également que les décorations nordistes, épurées, sont celles qui reviennent assez souvent. Je ne pense pas qu’avoir ce type de décoration soit essentiel pour être minimaliste. Je trouve cela très beau et minimaliste, ce n’est pas le soucis. Mais avoir un intérieur minimaliste, cela veut surtout dire, pour moi, avoir l’essentiel chez soi, même si ce n’est pas dans un style nordique.

Le minimalisme ce n’est pas avoir un intérieur vide.

 

Argent

L’argent est quelque chose de sensible et dans l’inconscient de beaucoup de monde, c’est quelque chose de « mal ». Est-ce qu’être minimaliste c’est fuir l’argent ? Je ne pense pas. Ce que l’on doit fuir par contre, c’est notre attachement à l’argent, c’est notre obsession pour l’argent.

Je vois l’argent vraiment comme quelque chose qui me donnera plus de temps et qui me permettra de contribuer davantage pour des projets qui me tiennent à coeur, pour moi et pour les autres. Je ne crois pas que cela s’oppose au minimalisme. Au contraire, être minimaliste pour moi c’est avoir plus de temps et faire ce qui essentiel.

Mais attention, cela doit rester un outil. Un moyen et non une finalité. Le cercle vicieux ce serait de courir après l’argent pour nous permettre de satisfaire nos envies de consommation. À ce moment là, on ne se dirige plus vers le bonheur mais vers un cycle d’insatisfaction permanente.

Le minimalisme ce n’est pas être pauvre.

 

Voilà, dis moi si tu partages cette vision ou si tu n’es pas d’accord avec certaines choses. Je serais très heureux de pouvoir échanger avec toi là-dessus. Je te remercie d’avoir lu cet article, à très bientôt 🙂

Si tu veux aller plus loin, tu peux avoir accès gratuitement à l'ebook

Les habitudes MINIMALISTES pour ATTEINDRE SES OBJECTIFS

Recherches utilisées pour trouver cet article :contre le minimalisme