Je suis actuellement en train de lire le livre « Principles » de Ray Dalio.

L’auteur est l’un des meilleurs investisseurs américains et il est également connu pour ses actions philanthropiques.

Il partage dans ce livre ses principes qui lui ont permis de réussir dans la vie comme dans le travail.

En effet, Ray a pris l’habitude de construire et de noter les principes qui lui permettaient de faire face à une situation.

Ainsi, il était plus à même de réagir au mieux à la même situation une fois qu’elle se représentait.


L’un de ces principes est sur le bonheur.

Je l’ai trouvé très pertinent et c’est pourquoi je le partage avec toi aujourd’hui.

Le bonheur est souvent associé à des buts, des objectifs.

Quand j’aurai ce salaire, je serai heureux.

Quand j’aurai ce poste, je serai heureux.

Quand je serai en couple, je serai heureux.

Quand j’aurai un enfant, je serai heureux.

Quand je serai en vacances, je serai heureux.

Je peux continuer la liste encore longtemps. On a tous des objectifs, des aspirations.

On ne les formule peut-être pas de cette façon, mais dans notre tête, il s’agit bien d’un pallier à atteindre pour atteindre le « bonheur ».

Quelque part, on s’empêche d’être heureux tant que l’on n’a pas atteint cet objectif.


Mais pour Ray Dalio, on fait fausse route en adoptant ce genre de façon de penser.

Pour lui, il s’est aperçu que le bonheur était ce sentiment d’évoluer.

Le plus important n’est pas d’atteindre un objectif, le plus important est d’avoir grandi pour atteindre cet objectif.

Je vais prendre un exemple dans le sport.

Imaginons que tu souhaites courir un 10 km en 45 minutes.

Aujourd’hui, tu le fais en 1 heure.

Le jour où tu réussiras à atteindre cet objectif, à passer d’1 heure à 45 minutes, tu seras heureux. Mais tu ne le seras pas très longtemps.

Tu n’est pas heureux parce que tu as atteint cet objectif. Mais en réalité, tu es heureux parce que tu as su progresser tout au long du chemin vers cet objectif.

Une fois l’objectif atteint, tu essaieras de t’en fixer un nouveau. Tu essaieras de trouver un moyen pour toi de grandir, de progresser, d’évoluer à nouveau.


J’ai trouvé ce principe très vrai.

Il montre encore une fois, que le bonheur n’est pas quelque chose à « rechercher ». Mais qu’il se vit plutôt tous les jours, à travers notre cheminent et notre évolution personnelle.

Tu peux vérifier, quelque soit le domaine de ta vie, le bonheur viendra du fait qu’il y ait une évolution.

Alors pourquoi s’empêcher d’être heureux parce qu’on n’a pas tel salaire, telle relation ou telle situation ?

Faisons des efforts pour avancer et progresser à notre rythme vers nos objectifs et nos aspirations. Tout en prenant plaisir à cheminer vers ces objectifs.

Ainsi, on appréciera autant le chemin que la destination.

 

Si tu veux aller plus loin, tu peux avoir accès gratuitement à l'ebook

Les habitudes MINIMALISTES pour ATTEINDRE SES OBJECTIFS

Recherches utilisées pour trouver cet article :apprécié le chemin et non la destination