Aujourd’hui, je suis très content de vous présenter un article de Julien. Il parle surtout du développement personnel sur son blog et dans cet article il nous partage sa vision de la société de consommation. Il nous donnera quelques conseils également afin de pouvoir être moins « victime » de cette consommation irréfléchie. Merci à toi Julien.

 

J’ai l’honneur d’être invité sur ce blog pour publier un article. Ce site internet traite du minimalisme mais pas que. En effet, le minimalisme est une facette d’un tout, qui contribue au développement personnel et à l’atteinte de ses objectifs afin de vivre sa vie comme on l’entend et de la meilleure des façons pour soi. Je me retrouve dans de nombreuses idées abordées dans les articles de ce blog. Cette fois-ci, je vais pouvoir traiter d’un sujet qui est d’actualité, selon moi, à l’ère où les informations pullulent et inondent constamment notre esprit. Pourquoi et comment vivre de manière équilibrée dans cette société où la consommation est reine ?

Non, cet article n’est pas anarchique ni révolutionnaire. Cependant, il remet en cause pas mal de faits établis et inscrits dans notre quotidien. Se questionner et prendre du recul sur son environnement est nécessaire pour le comprendre.

 

 

La société de consommation

La société de consommation qui perdure dans les pays occidentaux et qui est vantée à travers les médias directement ou indirectement dans le monde entier existe depuis quelques décennies déjà. Son évolution est basée sur la croissance. La croissance, ce mot magique que les politiques aiment tant employer… La société de consommation, comme son nom l’indique, est une société basée sur la consommation. Ce serait bon pour l’économie apparemment.

Je vais tâcher de ne pas parler de politique et de voir plutôt quels impacts peuvent avoir cet environnement matérialiste et consumériste sur les individus que nous sommes. La consommation est donc la base de notre société actuelle. Du moins une composante majeure. Qui dit consommation, dit production. On nous pousse donc à produire davantage et à travailler pour… consommer! Quelle est la finalité de tout cela ? Bonne question.

Le minimalisme semble donc, de prime abord, en opposition avec cette société. En effet, le minimalisme vise à se focaliser sur l’essentiel et non sur le superficiel. Pourquoi donc sommes-nous orientés et attirés par des choses superficielles ?

 

La publicité est la locomotive de la société de consommation

La publicité joue un rôle primordial dans la consommation de masse. La publicité a pour objectif de créer un besoin chez les gens. Le fait de créer des besoins inutiles dans le seul but de vendre et de générer du profit peut engendrer de nombreuses conséquences comme le fait de travailler toute sa vie pour accumuler des biens matériels inutiles. Le minimalisme vous dira qu’un bien matériel ne vaut pas un moment agréable ou un état d’esprit reposé et sain. Pour ma part, je suis plutôt d’accord avec cela.

Le bien matériel peut s’apparenter à une aliénation de l’esprit et à une perte de liberté. Là encore, rien n’est bon dans l’excès. Bien sûr que nous ne pouvons-nous passer du matériel. En revanche, adorer des biens de consommation et s’en lasser au bout d’un certain temps ne peut que créer de la frustration. Si vous avez les moyens vous pouvez palier cette frustration. Sinon, vous restez dans le désir d’avoir plus. Mais en ayant plus de cette manière, vous avez moins en réalité. D’autant plus quand la valeur de se bien se mesure en argent et donc en temps, pour la majorité des gens. Le temps étant l’une des choses les plus précieuses, c’est l’une des raisons pour laquelle j’ai commencé à me questionner sur le sujet.

La publicité est omniprésente aujourd’hui. Tout dépend d’où vous vivez, mais lorsque vous avez internet, une télévision et que vous vivez en ville, sachez que vous recevez des centaines de messages publicitaires chaque jour. Pour certaines personnes, cela ne pose pas de problème. Pour d’autres, si. Le problème selon moi, c’est que je trouve tout cela bien creux malheureusement. C’est comme si nous n’étions plus que des consommateurs et qu’il fallait capter notre attention.

Sur internet, par exemple, est-ce que cela vous plaît d’être submerger de publicitaires ? Pour ma part, ça me dérange. Heureusement, il y a AdBlock. Pour la télévision, vous avez la possibilité de l’éteindre, voir même de ne pas en avoir. Je ne suis pas anti-publicité, mais je pense qu’il faut trouver un juste milieu. Promouvoir une activité, ce n’est pas forcément quelque chose de mal. Mais lorsque toute une société est obsédée par la consommation, on s’écarte d’autres sujets plus profonds et, à mon avis, plus sensés.

 

Pourquoi et comment vivre de manière équilibrée dans cette société où la consommation est reine ?

La réponse au pourquoi a déjà été partiellement donnée précédemment. A cela, nous pouvons ajouter que :

  • Consommer plus ne vous rendra pas plus heureux. La sensation de plaisir est temporaire. Un peu comme une drogue qui vous fait du bien sur le moment, puis qui vous manque par la suite.
  • Le matériel, s’il n’est pas nécessaire, n’a de but que de flatter son égo et de prouver à soi ou aux autres que l’on possède. Mais de quoi sommes-nous réellement propriétaires si ce n’est de notre vie ?…
  • La société de consommation creuse les inégalités.
  • La société de consommation vous enferme dans la Rat Race, un sujet que j’ai d’ailleurs abordé dans un de mes articles.

La finalité n’est pas d’être catégorique et extrême dans sa démarche. Se faire plaisir de temps en temps est nécessaire, donc consommez si vous en avez envie. En revanche, il est important de développer son esprit critique et de faire la part des choses entre ce qui est important et ce qui ne l’est pas. Le minimalisme est d’ailleurs un chemin qui peut vous aider en cela. Ne soyez pas qu’un simple consommateur… Cela vous sera aussi utile dans vos finances personnelles, si vous gérez bien.

 

 

Comment faire la part des choses et prendre du recul sur la consommation ?

Quelques conseils pour vous accompagner dans votre démarche :

  • Ne vous laissez pas perturber par des publicités. Comprenez-les et demandez-vous toujours si vous avez réellement besoin et/ou envie de ce que l’on veut vous faire acheter.
  • Limiter, voir supprimer, la télévision. La télévision c’est LE moyen pour vous formater en bon consommateur sur le long terme. Si des programmes vous intéressent vous pouvez toujours les regarder en streaming sur internet 😉
  • Analysez vos dépenses, et regardez de plus près celles qui n’étaient pas prévues. Pour certaines il s’agira de besoins qui ont été créés artificiellement en vous. Je ne parle pas des imprévus, mais des dépenses inutiles à caractère compulsif, si je peux me permettre l’expression.
  • Ne vous laissez pas amadouer par des réductions ou autres promotions qui vous poussent à consommer. Dites-vous que lorsque vous succomber à une promotion pour un achat dont vous n’avez pas besoin, ce n’est pas vous qui gagnez. Celui qui gagne dans la transaction, c’est le vendeur. C’est le principe même du marketing et des soldes.
  • Favoriser les biens qui sont réutilisables et durables. Pour votre porte-monnaie comme pour l’écologie, cela aura un impact positif ! 😉
  • Favoriser également, les produits faits mains et/ou artisanaux. Ils sont en plus généralement de meilleure qualité et plus éthique. Aussi, ces produits sont authentiques et ont une âme et une histoire de par leur mode de production.
  • Enfin, si vous le pouvez et si vous en avez l’envie, positionnez-vous en tant que producteur plutôt qu’en tant que consommateur. Soyez créatif et productif, investissez-vous dans vos projets personnels et tâchez de les mener à bien.

 

 

Conclusion

J’espère que ces quelques conseils vous seront utiles et que cet article vous a plu. Pour résumer, prendre conscience et comprendre l’environnement dans lequel on vit est important. Les intérêts des publicitaires sont-ils en accord avec les vôtres ? C’est à cette réponse qu’il faut tâcher de répondre. A chacun de faire les réglages et ajustements qui lui convient, je vous ai donné quelques pistes mais il y a plein d’autres manières pour ne pas être esclave d’un système. Le but n’est pas de renier la société dans laquelle on vit, mais de prendre ce qu’il y a de meilleur et de laisser le reste de côté. Les changements s’opèrent petit à petit et tout le monde évolue à son rythme.

Si vous désirez en savoir plus sur le développement personnel, je vous donne rendez-vous sur mon site : dev-perso.com.

 

Julien du site Dev-Perso

Si tu veux aller plus loin, tu peux avoir accès gratuitement à l'ebook

Les habitudes MINIMALISTES pour ATTEINDRE SES OBJECTIFS

Recherches utilisées pour trouver cet article :société consommation aujourd\hui avoir et etre